Accueil du site
Annonces
Des étudiants de la HETS-Genève face à deux cités

Dans le cadre d’OASIS

Pendant trois mois, quarante étudiants romands en travail social sont partis à la découverte de ces deux cités. Crayons à dessin, appareils photos et enregistreurs en mains ces futurs travailleurs sociaux sont allés à la rencontre des différents acteurs locaux.

Cette enquête de terrain, grandeur nature, a été mise sur pied par la Haute Ecole en Travail Social de Genève (HETS-Genève) en partenariat avec les autorités municipales et les travailleurs sociaux œuvrant sur les communes.

Pour contacter les enseignants


 
Deux cités de la périphérie genevoise

Vers la galerie

La place des jeunes….

"Les jeunes ont envie de bouger, de réussir. Ceux qui restent, ce sont ceux qui ont échoué. Le sentiment d’appartenance au quartier est très fort, ils sont solidaires, mais ils rêvent d’être parti dans cinq ans." (Un Travailleur social hors murs)

"Concrètement, quand on les rencontre c’est en situation de meute qui peut faire peur. Ils font du bruit. Alors, on associe ça à des nuisances." (Une habitante)

"J’ai peur pour tout en fait : j’ai peur de me retrouver à la rue, de ne pas avoir un emploi stable" (Une jeune fille)

"Ils ont raison d’un côté, car plus tu as d’expériences et mieux c’est dans le travail, mais bon, faudrait garder des chances pour les gens qu’on pas les moyens."(Un jeune homme) Vers la galerie

…dans la Cité

"J’aime bien mes voisins qui sont gentils et adorables. On s’invite, on s’aide, on a un très bon contact. On s’est bien intégré. J’aimerais bien participer un projet… Ils veulent que je donne des idées pour le contrat de quartier" (Une habitante)

"Les discours sont contradictoires. Certains disent : "dès que je trouve un appartement, je me barre" et d’autres : "si je peux rester ici c’est trop bien" (Un habitant)

"Aujourd’hui, oui c’est différent. Le quartier s’est divisé en deux. Mais la vraie différence entre maintenant et avant est la qualité de vie, l’ambiance s’est dégradée par rapport aux nouveaux locataires"(Une habitante)

Vers les montages sonores Version mobile du site