Accueil du site
Annonces
Des étudiants de la HETS-Genève face à deux cités

Dans le cadre d’OASIS

Pendant trois mois, quarante étudiants romands en travail social sont partis à la découverte de ces deux cités. Crayons à dessin, appareils photos et enregistreurs en mains ces futurs travailleurs sociaux sont allés à la rencontre des différents acteurs locaux.

Cette enquête de terrain, grandeur nature, a été mise sur pied par la Haute Ecole en Travail Social de Genève (HETS-Genève) en partenariat avec les autorités municipales et les travailleurs sociaux œuvrant sur les communes.

Pour contacter les enseignants


 
Auteur : nach
Articles de cet auteur
mercredi 7 janvier 2009
Analyse du quartier : les statistiques
On a pu voir que selon l’OSF (Recensement fédéral de la population et des logements de 2000) la population qui habite ce quartier est constituée de : Suisses 48,51%, Français 2,31 %, Italiens 7,51 %, Portugais 12,65 %, Espagnoles 7,30 % %, Yougoslaves 6,97 % autres 14,77 %. D’après des statistiques comparatives entre les années 90 et 2000, on peut constater qu’il y a eu une diminution de population concernant les Suisse, les Français, les Italiens et de 1% pour les Espagnoles. Il y a eu en revanche une forte augmentation de la population des Balkans (probablement suite aux différents conflits dans (…)

lire la suite de l'article
mardi 6 janvier 2009
Observations des entretiens
Entretien de la TSHM (Isabelle Maire)
Nous avons rencontré Isabelle Maire le mardi 28.10.2008 au local Carqueron situé dans la cité des Avanchets. Nous avions pris rendez-vous avec elle la semaine précédente lors notre première rencontre.
Le mardi matin, le groupe au complet attend Isabelle. Elle arrive un peu en retard et visiblement un peu stressée. Elle nous invite à entrer dans le local, ouvre le bureau et nous propose de nous asseoir. Une fois, tout le monde assit elle nous propose du café. Pendant la préparation du café, nous débutons l’entretien. Isabelle nous sert le café en répondant aux (…)

lire la suite de l'article
mardi 6 janvier 2009
Atelier Son
Tout d’abord, je tiens à préciser que cet atelier a été pour moi d’une grande difficulté. Il m’est arrivé de me sentir découragé au point de vouloir abandonner. Je ne suis pas « un grand connaisseur » des ordinateurs et de ses différentes possibilités d’utilisation’un point de vue éthique, je me dis que n’importe quelle manipulation de cette technique peu faire dire n’importe quoi de la part de n’importe qui. Avec cette manière de procéder, on peut déformer des propos et arriver à faire dire le contraire de ce quelle personne interviewée voulait dire à la base. Et ce principe a tendance à me révolter.
Je ne (…)

lire la suite de l'article
mardi 6 janvier 2009
Synthèse et critiques personnelles de Marlon Leuthold
Personnellement j’ai passé un excellant moment tout au long de ce module. Je fais partie de ceux qui aiment être sur le terrain ; observer, analyser, évaluer et chercher des solutions me paraît primordial dans le métier du travailleur social. J’ai également eu beaucoup de plaisir à travailler en équipe. Notre « équipe » était constituée de deux couples et moi. Les liens amicaux se sont très vite noués et l’esprit de « collaboration collective » s’est installé. Nous avons su être attentifs et solidaires les un aux autres. Nous nous sommes vite organisés et avons partagé le travail à accomplir en fonction de (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Les Avanchets : regard d’un jeune
Mark est un garçon de 16 ans, il habite dans le quartier des Avanchets avec ses parents et sa sœur aînée. Il est né en Suisse mais ses parents sont espagnols. Il a eu la chance de bien connaître la culture espagnole, il va souvent en Espagne pendant l’été, il parle espagnol a la maison, il mange la nourriture typique et écoute la musique espagnol (reggaeton).
Quand Mark était petit il allait à l’école de Jura et aussi il allait à la Maison de quartier jusqu’à l’âge de 11 ans pour participer à un grand nombre d’activités comme le football, le ping-pong… Souvent il allait à l’école de Salève pour jouer au (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Compte-rendu : Entretiens familles
Introduction :
Nous avons rencontré deux familles qui nous ont apportés un regard et une opinion du quartier des Avanchets assez proche de celui des autres personnes que nous avons rencontré. Cela dit, il nous aurait fallu rencontrer d’avantage de familles pour avoir une image du quartier plus représentative.
Première famille : Madame Salem Regard sur les personnes et sur la famille : Dans la première famille la dame est espagnole, son marri français et leurs deux enfants sont nés en Suisse. Quand on demande de quel pays les enfants se sentent-ils plus proches, on nous répond qu’ils se sentent (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Atelier croquis
La semaine après avoir découvert le lieu où nous allions mener notre enquête, quatre ateliers nous ont été proposés :
1) Atelier photos
2) Atelier son
3) Atelier Webmaster
4) Atelier croquis
J’ai toujours aimé dessiner mais que je n’ai jamais eu la chance ou le temps de prendre des cours de croquis. Je me suis lancé dans cette expérience.
Après quelques explications et techniques de perspectives de base, nous sommes directement allés dans différents coins de Genève pour se faire un peu la main avant d’aller « croquiser » sur notre lieu d’enquête.
Tout au long de notre « Atelier croquis », Monsieur (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Synthèse et critique personnelle : Vincent Laurent
Je suis venu le premier jour de cours avec aucune envie et aucun apriori et j’ai par chance été très agréablement surpris de la richesse du projet qui nous a été proposé.
Enfin ! Depuis le début de notre formation, nous avons eu la chance d’apprendre de nouvelles techniques d’observations que nous avons pu choisir selon nos intérêts avant le début de l’enquête.
Je me suis inscrit à l’atelier croquis ou j’ai eu l’opportunité et le soutien de mon professeur pour me lancer à « croquer » pour la première fois sur des feuilles blanches. Il ne me serait jamais venu à l’idée d’utiliser un outil tel que le dessin (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Synthèse et critique personnelle : Nicole Lacarbonara
J’ai choisi de venir à Genève pour faire mon Oasis car je voulais ouvrir mes horizons et ainsi découvrir une école « différente » de celle que j’ai fréquenté pendant mes deux années de programme HES à Lausanne, et surtout de découvrir ainsi une ville que jusqu’à maintenant je n’avais pas encore eu la chance de visiter. En débutant ces cours je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais j’étais très motivée à découvrir de la nouveauté ! D’ailleurs, dès le premier jour j’ai été très agréablement surprise de la thématique et de la façon dont les professeurs nous ont présenté la matière.
Je pense franchement que (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Compte-rendu : Entretiens jeunes
Pour commencer cette analyse nous aimerions préciser que pour conserver l’anonymat des jeunes nous utiliserons des prénoms fictifs. Notre analyse se base sur six jeunes, elle sera donc qualitative et pas quantitative. Les réponses seront généralisées toutefois focalisées sur les six jeunes et non pas l’ensemble des jeunes du quartier.
Petite biographie
Sylvie : « J’ai 13 ans, je suis née en Suisse et je suis mi- colombienne et mi-canadienne. Je suis en 8éme année au Coudrier. Mon hobby est la danse que je pratique à Meyrin. Je sors souvent avec mes amies et je vais au Balexert ou dans un quartier (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Entretien Madame Vasquez
Questions centrées sur l’identité et la mission :
Prénom, nom
Catherine Vasquez
Habitez- vous le quartier ? Si oui depuis combien de temps ? Travaillez-vous dans le quartier ?
Oui depuis 1995, mais j’ai commencé à travailler à l’éclipse comme stagiaire en 1989. J’ai rencontré mon Mari ici, il a toujours habité le quartier et aime y vivre.
Quelles sont vos missions ?
Identique aux autres centres de loisirs, nous agissons selon la charte des centres de loisirs. Plus spécifiquement nous accueillions, encadrons des ados de 12 à 17 ans pendant toute l’année.
Mais encore, les loisirs, prévention, (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Compte-rendu : Entretiens professionnels
Nous commencerions l’analyse par une brève description de « nos professionnels », de pourquoi ils étaient intéressants pour nous et leur vision du le quartier.
1. Catherine Vasquez, elle est la responsable de l’éclipse, elle habite et travaille dans le quartier, pourtant elle connaît bien le quartier tant au niveau professionnel que personnellement en plus son travail dans l’éclipse lui permet une grand connaissance de la jeunesse des Avanchets. Sa mission dans le quartier consiste à « accueillir, encadrer des ados de 12-17 ans pendant toute l’année ».
2. Ludovic Franzen, il est professeur à (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Formation et projets d’avenir de la deuxième génération des Avanchets
Dans l’élaboration de notre document nous nous sommes intéressés à une jeunesse qui est en âge d’être au cycle d’orientation (12-17 ans environs). Nous voulons aborder ici le thème de la formation et des projets d’avenir de ces jeunes. Pour le développement de notre travail nous avons lu : l’article (une jeunesse vernisoisienne ou différentes façons de vivre sa jeunesse (L.Wicht, E. Christe, C. Chuard mars 2008)), lu nos notes personnelles, rencontrés et observé des jeunes, eu des entretiens avec des travailleurs sociaux, des habitants du quartier, la conseillère sociale et une professeur d’allemand du (…)

lire la suite de l'article
lundi 5 janvier 2009
Dispositifs d’intégration des Avanchets
L’objectif de notre article sera de contraster la notion d’intégration du canton de Genève avec la théorie de ce que signifie une bonne intégration et de quels sont les modèles pour gérer la diversité culturelle dans les sociétés modernes, c’est-à-dire comment les pays d’accueil peuvent d’un côté, attribuer des droits différents aux autochtones et d’un autre, administrer le « mode de vie ensemble » des différents groupes culturels.
Du modèle choisi dépendent les politiques, dispositifs et mécanismes d’intégration, mais aussi ces dispositifs doivent répondre et être cohérents avec ce modèle. Bien qu’il soit (…)

lire la suite de l'article
samedi 3 janvier 2009
Synthèse et critique personnelle : Noe Álvarez Lorente
Bien qu’avoir fini ma formation comme Travailleuse Social il y a quelques années en Espagne, j’ai trouvé que mon module OASIS était une bonne occasion d’étudier à nouveau cette matière dans un pays différent et avec une approche éducative totalement différente.
Le contexte est totalement différent, et par conséquent le travail social effectué n’est pas comparable, à cause des ressources qu’ils disposent. L’Espagne est un pays pauvre en comparaison à la Suisse surtout parce qu’il y a 30 ans encore l’Espagne était plongée dans une Dictature.
La manière d’entremêler la théorie et la pratique du module OASIS (…)

lire la suite de l'article
samedi 3 janvier 2009
Un espagnol dans un "quartier genevois"
Au début du module OASIS je me sentais stimulé par l’enquête de terrain sur un quartier genevois car a mon avis c’était la meilleur opportunité d’approfondir mes connaissances dans le « mode de vie genevois » pendant mon séjour à Genève. De plus après ma formation comme travailleur social et le Master en Migration International que j’étudie actuellement, les Avanchets et ses 156 nationalités différentes sont particulièrement intéressant et motivant pour moi. Malgré ma motivation, la langue, la culture, le contexte de travail social différentes on fait que j’étais un peu incertain. Néanmoins l’appui de mes (…)

lire la suite de l'article
samedi 3 janvier 2009
Atelier Web
Mes connaissances de l’informatique étaient assez limitées avant l’atelier web, pourtant cet atelier constituait le deuxième défi du module OASIS après l’apprentissage de la langue et c’est précisément pour ça que j’ai choisi cet atelier et qu’en plus je pensais améliorer mes connaissances en informatique. L’informatique est un outil très intéressant pour ma formation.
Au début de l’atelier je me trouvais un peu perdu car en septembre mon français n’était pas très bon et je crois qu’il est plus difficile de comprendre une autre langue quand tu ne comprends pas bien le sujet, mais avec l’aide de mes collègues (…)

lire la suite de l'article
samedi 3 janvier 2009
Entretien Madame Fuschetto
Mardi 9.12.2008 chez Madame Fuschetto (nom fictif pour préserver l’anonymat).
Questions sur la personne
1) Présentation de la personne Fuschetto Cèline, 46 ans, Originaire de Genève, née à Meyrin.
2) Occupation ?
Elle est femme au foyer et maman de jour rémunérée.
3) Comment ça va avec les voisins ?
Problème de voisins en bas. Il y a une mère qui ne s’occupe pas de son fils, sont des gens qui sont d’un autre continent. Elle fait rien pour/avec ses enfant (ils sont tous en échec scolaire).
Questions sur la famille
1) Combien des personnes compose la famille ?
On est 5 personnes : elle, son mari et 3 (…)

lire la suite de l'article
samedi 3 janvier 2009
Entretien Jacques
Mardi 04.11.2008 à 14 h au bistrot
Question sur la personne
1) Présentation de la personne Jacques a 17 ans est né en Suisse et il est d’origine portugaise.
2) Occupation ?
Il est en galère, il a arrêté l’apprentissage de boulanger et maintenant est sans travail, il demande partout mais ne trouve pas ! Il est suivi par une conseiller d’orientation.
3) Hobbys / sport ?
Il aime l’informatique, surtout les jeux vidéo. Mais aussi la photographie.
4) Temps libre ?
Il y a des soirée hardcore, ailleurs que Genève. Ici aux Avanchets les autres n’ont pas le même style, il est jugé car différent, ils le (…)

lire la suite de l'article
samedi 3 janvier 2009
Positionement lors de l’inmersion
Nombreuses ont été les sensations ressenties pendant l’enquête de terrain dans le quartier. Sensations et impressions, qu’au fur et à mesure que nous découvrions la réalité, changeaient, s’intensifiaient et d’une certaine manière nous servaient à reconduire notre travail.
Au fur et à mesure, que nous examinions le quartier, ses gens, ses dynamiques, nous pouvions mieux comprendre qu’est-ce qui se dissimule derrière les Avanchets, son image et ses moyens en matières d’actions sociales et de multi culturalité.
Pour la formation de notre groupe, d’origines différentes, de (…)

lire la suite de l'article
vendredi 19 décembre 2008
Intégration ??? …Comment si prend-on ?
Notre article traite la question de l’identité des migrants venus en Suisse et de leurs stratégies pour pouvoir viser une bonne intégration au sein de notre société. Afin de pouvoir mieux analyser notre démarche nous nous sommes appuyés sur des notions extraites de la théorie et des analyses faites sur le terrain dans le quartier des Avanchets.
Nous aimerions, tout d’abord, souligner le fait que pendant ces deux mois d’enquête sur ce quartier nous avons interrogé six jeunes âgés de 13 à 17 ans ayant tous une culture différente. L’analyse pour cet article se basera essentiellement sur ces témoignages. (…)

lire la suite de l'article
vendredi 19 décembre 2008
Identité, Qu’est que c’est ???
L’identité personnelle est l’ensemble des caractéristiques (physiques, psychosociales et culturelles, endogènes et exogènes) que le sujet s’attribue ; l’identité collective fait référence aux liens entretenus avec les membres d’une catégorie sociale. L’identité personnelle et l’identité collective sont liées par un rapport étroit, des similitudes de contenu et un mode de fonctionnement parallèle ; elles prolongent la perception des temps passés par les perspectives futures. Pour la psychologie : l’identité personnelle correspond au sentiment de rester égal à soi-même dans le temps et dans l’espace : il s (…)

lire la suite de l'article
vendredi 19 décembre 2008
Intégration, Qu’est que c’est ?
Le concept de l’intégration s’applique à de nombreux thèmes et champs d’études. Une première distinction concerne les différences entre la psychologie et la sociologie. En psychologie, l’intégration pourrait correspondre à la construction d’une cohésion entre motivations antagonistes (…) Quant à la notion d’intégration en sociologie, elle pourrait renvoyer au processus de participation à la construction d’un équilibre entre diversité et unité sociale et culturelle. Ce concept à usages multiples peut amener à des confusions de compréhension, notamment si on intègre les notions voisines, telles qu’insertion, (…)

lire la suite de l'article
mercredi 17 décembre 2008
Atelier Photo
Démarche de l’atelier photo
"C’est difficile de faire des meilleures photos avec un appareil jetable"

En parlant avec notre professeur d’atelier de photographie on a trouvé une thématique qui nous convenait parfaitement : suivi d’un et d’une jeune du quartier des Avanchets et découverte de celui-ci au travers de leurs yeux. Une fois mis en place Noelia et moi nous sommes occupées de trouver des jeunes disponibles à cette démarche.
Notre thématique principale était liée aux jeunes de deuxième génération et on a pu profiter des entretiens avec les jeunes pour leurs demander de participer à notre (…)

lire la suite de l'article
mercredi 17 décembre 2008
Chronique de la demarche
On a commencé notre démarche par une insertion physique dans le quartier des Avanchets le 7.10.2008 pour pouvoir se rendre compte de l’atmosphère qui régnait. En étant les quatre ignares de comment on devait se positionner pour ce type de recherche et avec plein de questions concernant notre thématique, on a profité de la permanence du mardi 14.10.2008 pour rencontrer Catherine. Elle nous a donné son avis et puis pistonné vers Djamel que ce jour là n’était pas présent mais par contre il y avait Isabelle qui nous a donné rendez-vous la semaine après les vacances pour pouvoir nous redonner un retour plus (…)

lire la suite de l'article
lundi 15 décembre 2008
Aperçu de L’intégration dans le canton de Genève
L’article décrit les politiques et procédures d’intégraion des étrangers dans le canton de Genève. ]
1. Concept d’intégration du bureau d’intégration du canton de Genève
1.1 L’intégration sociale, c’est le contrat social : une convention, plus ou moins explicite dans les textes constitutionnels, qui lie les individus selon laquelle chaque individu a droit à une juste place dans la société, qui permette à l’ensemble de fonctionner harmonieusement. La politique d’intégration des étrangers s’inscrit dans cette perspective individuelle et collective du contrat social.
Le contrat social est un idéal (…)

lire la suite de l'article
lundi 15 décembre 2008
Critique de la demarche
Nous avons débuté notre enquête de terrain par une visite de la cité des Avanchets. Comme nous ne nous connaissions pas encore, les groupes de visite se sont organisés au hasard.
Quatre étudiants ont visité la cité avec deux jeunes du quartier ; par chance ces quatre personnes se sont retrouvées dans le même groupe d’enquête ; cela c’est révélé intéressant, car tous avaient le même « point de départ » pour entamer l’enquête. La dernière personne du groupe a visité les Avanchets avec le TSHM (Travailleur social hors murs) du quartier.
Cela a permis d’approcher le « terrain » avec deux angles différents : (…)

lire la suite de l'article
mercredi 10 décembre 2008
Choix metodologique
Le terme deuxième génération est utilisé pour définir les enfants de parents migrants né dans le pays d’accueil (Bolzman, Fibbi et Vial, 2003), il s’agit de un terme controversé, car dans les sciences sociales c’est difficile faire catégories sociales fermés, comment on différencie entre un enfant issus des parents migrants né dans le pays d’accueil de un enfant issus de parents migrants né dans le pays d’origine mais que migre avec ses parents quand il est petit ? La deuxième enfant appartenait pour Berry a la « génération 1,5 » (Berry J.W, 1992)`. Et comment on appelle aux enfants de un mariage (…)

lire la suite de l'article
mercredi 10 décembre 2008
Dynamique de groupe
Dynamique , coordination et réalité interne du groupe
Dynamique du groupe :
La construction de notre groupe de travail s’est réalisée, non au travers des différents thèmes proposés, mais plutôt sur nos affinités et notre envie à vouloir travailler ensemble. Nous nous sommes retrouvés formant un groupe « interculturel », c‘est à dire : 2 Espagnoles, 1 Tessinoise, et 2 Suisse.
Organisation du travail :
Nous, nous sommes retrouvés régulièrement et nous avons fonctionné ensemble pour aborder nos objectifs de travail. Même si tout le groupe n’était pas toujours au complet lors de certains entretiens, la (…)

lire la suite de l'article