Accueil du siteAvanchets : Les jeunes adultesUn lieu de créativité et d’écoute...
Un lieu de créativité et d’écoute...
Ces articles représente l’ethnographie du local Carqueron réalisé par Sarah et Nicolas. Les prénoms utilisés dans ces textes sont fictifs afin de préserver l’anonymat de chacun.
 
Articles publiés dans cette rubrique
Une ethnographie-une démarche !
Au départ, nous avons passé du temps au local Carqueron sans avoir dans l’idée d’y consacrer un article spécifique. En fait, nous espérions créer des contacts avec des jeunes dans l’optique de pouvoir faire avec eux des entretiens plus approfondis. Puis, nous nous sommes rendus compte que ce qui se passait dans cet endroit pouvait être très intéressant en lui-même. Les interactions entre les différentes personnes le fréquentant, les discussions informelles que l’on avait avec ces jeunes, la manière dont il était géré, pouvaient constituer une base de travail intéressante.
Notre démarche méthodologique a (…)

lire la suite de l'article
Zoom sur le local
Le local Carqueron : descriptif du lieu
Vu de l’extérieur, c’est un bloc de béton : on ne sait pas ce qui se passe dans ce lieu. Les graffitis ainsi que l’air lugubre de ce bâtiment n’encouragent pas les passants à s’y arrêter. Pas de panneau, pas d’horaires…faut-il venir des Avanchets pour connaître cet endroit ? Ou faire partie d’un groupe d’initiés ?
De plus, ce bloc de béton, caché entre deux escaliers ne paie pas de mine. Par son insalubrité, il n’invite pas à s’y rendre. Qui pourrait alors imaginer les trésors qui s’y cachent ! Lorsque l’on s’approche de la porte d’entrée, on remarque que pour accéder (…)

lire la suite de l'article
Notre investissement du lieu
L’entrée en relation
Comme nous l’expliquions dans l’introduction, il nous a été difficile dans les premières semaines d’entrer en relation avec les jeunes côtoyant le local Carqueron. La première contrainte à laquelle nous avons du faire face est celle des horaires. Les adolescents venant vers 19h00, une grande partie de notre groupe provenant du canton du Valais ou de Vaud ne pouvait pas les rencontrer. En planifiant nos emplois du temps, nous avons pu au fil des jours remédier en partie à ce petit problème.
La deuxième contrainte, plus importante, a été celle de la prise de contact avec les jeunes (…)

lire la suite de l'article
Pierre et son rôle !
Pierre étant un acteur majeur du local Carqueron, nous avons choisi de nous arrêter sur sa fonction et son rôle au sein du studio d’enregistrement et de mettre en lumière ses compétences.
Profil de Pierre
Pierre a 32 ans. Il est producteur de musique rap et s’occupe du local de musique Carqueron aux Avanchets où il enregistre et conseille des jeunes rappeurs. Ayant une certaine aura auprès de cette population (il a produit plusieurs chansons pour des célèbres rappeurs parisiens), il essaie de transmettre chaque jour sa passion pour le hip hop ; réciproquement les jeunes venant dans son local (…)

lire la suite de l'article
Analyse du local Carqueron
Une microsociété
Au travers de nos observations, nous avons perçu le local Carqueron comme une microsociété, dans le sens où il y a des règles et des codes à respecter. Puis, les gens qui le fréquentent ont différents statuts ce qui instaure une sorte de hiérarchie en son sein. D’ailleurs, les statuts, dans cette société, peuvent être bouleversés. En effet, un étudiant brillant, par manque de créativité artistique, peut passer pour un "cancre" au sein de cette petite tribu.
[ ; Voici les paroles d’un jeune fréquentant le local Carqueron : ; ]
Pierre joue le rôle de patriarche et de régulateur au sein de ce (…)

lire la suite de l'article
Le local Carqueron-une vraie découverte !
Nous voulons faire part ici de nos découvertes, de ce que nous avons appris et des remises en question que le temps passé dans ce local a pu amener.
Tout d’abord, il est clair que les observations effectuées dans ce lieu et les rencontres que l’on y a faites ont fait tomber certains préjugés que nous pouvions avoir. Alors que nous avions un peu peur que les jeunes soient fermés à notre venue, nous avons rencontré des gens très ouverts. Nous pensions que notre venue régulière les effraierait et les fermerait à la discussion, mais ils n’ont pas été étonnés plus que cela par notre présence et se sont (…)

lire la suite de l'article