Accueil du siteAvanchets : La parole des nouveaux habitantsMise en bouche "Premiers contacts"
Mise en bouche "Premiers contacts"

La carte réseau :

Notre premier réseau est parti d’un membre du groupe, Sévim. Durant le module Oasis, Sévim a été accueillie par une famille d’origine turque qui habite Genève. Cette famille a des connaissances sur le quartier d’Avanchets. La mère s’est proposée de contacter plusieurs personnes pour leur demander si elles étaient d’accord de faire une interview. Une seule personne a accepté. Dès lors, Sévim a pris contact avec elle et a fixé ce premier rendez-vous. Pour des raisons de confidentialité, les noms des personnes interviewées ont été remplacés par des codes (X1, X2, etc.)

La famille de Mme X2 :

• est arrivée dans le quartier en 1999-2000. Elle est de nationalité turque. Elle est veuve, a deux enfants dont un vit avec elle. Mme X2 est mère au foyer.

Notre deuxième réseau s’est constitué à partir de Mme X5. Mme X5 nous a été présentée par notre professeur. Elle nous a donné les noms de plusieurs personnes qui seraient intéressées à répondre à nos questions. Au total, nous avons mené des entretiens avec cinq femmes et un homme. Les cinq femmes sont mères de famille, l’homme n’a pas d’enfants. Toutes ces personnes vivent dans le quartier depuis les années nonante, sauf une personne qui y habite depuis 1982. Ces différentes personnes interviewées sont :

• Mme X1 est arrivée en 1993 dans le quartier d’Avanchets. Elle est de nationalité Suisse, originaire d’Italie. Elle a trois enfants et est mère au foyer

• Mme X3 est arrivée dans les années 1993 dans le quartier d’Avanchets. Elle est de nationalité Suisse. Elle a deux enfants et est formatrice d’adulte de profession

• Mme X4 est arrivée en 1982. Elle est de nationalité Suisse, originaire d’Espagne. Elle a deux enfants et est employée de commerce

• Mme X5 est arrivée en 1995 dans le quartier d’Avanchets. Elle est de nationalité Suisse. Elle a deux enfants et est animatrice socioculturelle de profession. . • Mr X6 est arrivé en 1999 dans le quartier d’Avanchets. Il est de nationalité Suisse. Il est moniteur socioculturel.

Au fur et à mesure que nous faisions nos entretiens, nous nous sommes aperçus que nos contacts faisaient partis du même réseau social. Ils se connaissaient pour différentes raisons, soit ils étaient voisins, soit leurs enfants vont dans la même école ou alors ils font partis d’une même association. Lors de nos analyses d’entretiens, nous avons remarqué qu’ils avaient souvent le même discours.

Avec notre groupe, nous nous sommes interrogés sur le sens que cela pouvait donner. Nous désirons préciser que l’enquête menée dans le quartier d’Avanchets, n’est pas représentative de tous les habitants. L’enquête décrit l’avis des six personnes questionnées. C’est pourquoi nous ne pouvons pas en conclure des généralités.